L’appel à projets pour la Vaudaire est aux oubliettes – La Casa Luna

L’appel à projets pour la Vaudaire est aux oubliettes

Urbanisme Lausanne voulait ouvrir le jeu pour la renaissance du restaurant. Prêt à rebâtir à l’identique, le propriétaire douche les espoirs.

La Vaudaire est un cadavre qui bouge encore. Le restaurant emblématique du bord du lac, à Vidy, avait brûlé en 2013 et suscite depuis bien des convoitises. Ce samedi, l’Association La Casa Luna, fondée par le Lausannois Bernard Decrey, repart à l’assaut. Elle appelle à une mobilisation citoyenne pour soutenir son projet de renaissance de l’ancien bistrot de plage (lire l’encadré). Deviendra-t-il un café à vocation socioculturelle, comme le souhaite l’association? Rien n’est moins sûr. Le propriétaire des lieux vient de déposer une demande de permis de construire auprès de la Ville de Lausanne avec le projet de rebâtir l’établissement à l’identique. Un rebondissement qui pourrait bien doucher les espoirs de La Casa Luna.

 

Et pourtant, de l’espoir, il y en avait. L’automne passé, la municipale lausannoise Natacha Litzistorf annonçait dans nos colonnes le lancement d’un appel à projets. Le propriétaire des droits de superficie sur le terrain, qui appartient à la Commune, avait signé un accord de vente à terme avec le groupe hôtelier BOAS et déposé un premier projet de reconstruction. La Ville ne l’avait pas retenu, et le jeu semblait ouvert à d’autres bonnes volontés. Aujourd’hui, l’élue tempère: «J’ai toujours dit que cette mise au concours était dépendante de la maîtrise foncière, ce que la Commune n’a pas pour le moment, puisque La Vaudaire appartient à un propriétaire privé.» « lire plus… »

 

 

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*