Ouchy : une réserve de touristes ou un vrai quartier lausannois? – La Casa Luna

Ouchy : une réserve de touristes ou un vrai quartier lausannois?

Le quartier d’Ouchy n’est-il qu’une réserve à touristes de laquelle les Lausannois sont exclus? Les chiffres bruts tendraient à le prouver: après la cathédrale, Ouchy est effectivement la deuxième attraction lausannoise en termes de fréquentation touristique. Durant chaque saison, quelque 300’000 visiteurs viennent découvrir l’endroit qui, ces cent dernières années, n’a quasiment pas changé. Une situation dénoncée par certains aujourd’hui, notamment par les membres de l’association , dont le but est de faire revivre des terrains en friche ou des places laissées à l’abandon, avec une attention particulière portée sur les rives du lac.

Un symbole intouchable

«On n’a rien contre les touristes, tient d’emblée à préciser Lucas Girardet, l’un de ses membres fondateurs. Mais force est de constater que les Lausannois lambda, notamment les jeunes, ne se retrouvent pas dans ce quartier. Il est temps que ça change! Ouchy ne doit pas rester une simple réserve destinée aux visiteurs étrangers, mais s’ouvrir plus aux habitants de la ville qui devraient pouvoir se réapproprier les rives du lac. On ne doit pas avoir peur de toucher au symbole!»

Joignant la parole aux actes, a dans tous les cas brisé une forme de tabou l’année dernière en ouvrant, avec l’aval de la Ville, «ce qui n’a pas été sans mal», note Lucas Girardet, Situé en bordure du lac, juste devant le chantier naval de la CGN, cette structure éphèmère, sorte de «bar lacustre», a ouvert durant les trois mois d’été. Une buvette, quelques tables, un magnifique deck en bois, c’est un endroit, comme le résument ses habitués, «où il fait bon vivre, sans chichi et avec une bonne ambiance». Un lieu où l’on peut bronzer, se relaxer au bruit de l’eau, jouer une partie de pétanque entre amis, juste boire un verre et bien plus encore.

L’opération a été reconduite cette année et le succès est toujours au rendez-vous. «L’année dernière, quelque 25’000 personnes ont fréquenté le lieu, résume Lucas Girardet. Cette année, comme c’est parti, ce sera le double. Preuve qu’il y avait un manque et que les Lausannois souhaitent pouvoir bénéficier d’un accès direct au lac dans ce coin de la ville.»

Pas une réserve pour touristes

«Je me réjouis du succès de , tient d’emblée à dire Bertrand Sonnay, gérant de la Société nautique d’Ouchy et figure emblématique du quartier. Mais dire qu’Ouchy n’est qu’une réserve pour touristes et que les Lausannois en sont exclus, est excessif! Allez vous balader sur la Place de la Navigation, sur celle du Vieux-Port ou le long du Quai de Belgique, vous allez y croiser des jeunes en rollers, des joggers, des cyclistes ou encore des familles avec leurs enfants qui ne sont pas que des touristes, mais des Lausannois en balade.»

Bertrand Sonnay estime par ailleurs qu’il ne faut pas oublier non plus que le site de Bellerive, sa piscine et son accès au lac, est une zone de détente utilisée majoritairement par les Lausannois. Quant aux idées consistant à dynamiser le quartier, il affirme qu’elles ont été nombreuses, mais qu’au-delà de polies entrées en matière, elles sont souvent restées lettre morte auprès des pouvoirs publics.

Pas de polémique

«L’heure n’est pas à la polémique, renchérit Christophe Andreae, le nouveau président de la Société de développement et des intérêts d’Ouchy (SDIO) . Nous ne sommes pas opposés au développement du quartier et à plus d’ouverture encore aux Lausannois. Après une forme d’immobilisme, il y a une convergence d’envies. Mais il convient de tenir compte de chacun, et de partir dans des projets qui récoltent l’aval des différentes associations locales.» Ce que Bertrand Sonnay résume à sa manière: «Le plus important est de mettre en adéquation le bien vivre dans le quartier et les activités de divertissement.»

Une réelle attente

Les différents acteurs rencontrés semblent en tous cas unanimes pour dire qu’ils espèrent beaucoup de la nouvelle municipalité mise en place. «Nous avons conscience qu’il y a une attente, admet Natacha Litzistorf, municipale chargée du logement, de l’environnement et de l’architecture. L’aménagement des espaces publics demeure au cœur de nos priorités pour améliorer la qualité de vie des Lausannois. Ouchy en fait partie. Mais cela nécessite d’abord de procéder à un véritable état des lieux et à une réflexion globale et cohérente, en s’appuyant sur tous les acteurs locaux et en essayant de les fédérer. Ce que je peux vous dire en l’état, c’est qu’au début du mois de septembre, la Municipalité va engager la discussion entre ses différents membres pour savoir comment elle entend organiser sa stratégie en matière d’espaces publics à Lausanne.»

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*